Revue de presse - Médias

 

 

Ci-après, les articles de presse et émissions radios où Joseph Kacem fut cité ou invité au cours de l'année 2016.

Pour accèder aux revues de presse des années précédentes, veuillez cliquez sur l'année désirée:

-> 2014

-> 2015

01.02.2016 - Article de Gérard Martinez dans le gratuit de la vallée de la Cèze de février 2016, "Annonces mag". Il y est annoncé la publication du document feuilleton de Kacem, "Moi, j'veux pas qu'l'école elle ferme".

26.02.2016 - Critique de P. G. R., de la nouvelle "Dans l'gazon", publié sur la zone.org

 

Joseph Kacem nous livre, pour sa première contribution sur la Zone, qui, croisons les doigts, ne sera pas la dernière, un texte anarcho-primitiviste romantique ou tout du moins amoureux. C'est sublime et subtile, un genre que je n'avais jamais lu avant. Le narrateur est bien plus convainquant que la plupart des hommes et femmes sur la scène politique et on aimerait bien adhérer à son parti "front écologique anti capitaliste pro sexe libre dans ta gueule". Ce serait un beau programme pour 2017, je serais prêt à coller des affiches et distribuer des tractes et des pains pour la cause. ça me fait beaucoup penser à Natural Born Killers sauf qu'heureusement c'est pas ce con d'Oliver Stone qui l'a pondu. Ce que je trouve sociétalement paradoxal, c'est que l'utopie hippie in fine c'est le capitalisme en post combustion ultra financiariste qui est en train de la mettre en place en particulier avec le phénomène d'überisation, et par là j'entends, qu'à force de paupériser tout le monde, d'imposer l'indigence de masse, ce nouveau système nous oblige pour survivre à partager notre bagnole, notre piaule, notre temps libre et dans pas très longtemps nos gosses et nos conjoints. Ben oui, aujourd'hui, si t'es pas hippie, que tu partages pas, tu gagnes plus assez d'oseille pour payer tes impôts et garder ta liberté de penser.

15.03.2016 - Participation J. Kacem à la nuit de lecture de l'Eko des Garrigues organisée par Pascal Nyiri.

 

Podcast de l'émission (soundcloud) -> Nuit littéraire

Saint-Ambroix : la poésie s'invite place aux herbes

28.07.2016 - Photo & article de Roselyne Cusset, Midi Libre.

Ci-après, la version non-caviardé par la rédaction du Midi Libre d'Alès mise en ligne le 28-29 juillet par R. Cusset.

(via le site du quotidien)

Un moment ou la musique, le chant la poésie et la peintures entrent en résonance pour le plaisir des amateurs avertis.

Une petite réunion poétique s'est déroulée autour de la fontaine devant le salon de thé Cardamome Quelques auteurs se sont déplacés pour  s'exprimer.

Il y avait  des  lectures de certains  participants  du trimestriel polymère n°3 . La rédactrice en chef de ce numéro était  Valery Meynadier  qui écrit pour la revue "Le chèvrefeuille étoilé". Elle est  venue spécialement de Montpellier  accompagnée de Dominique Bertrand  auteur de trois livres qui jouait de la flûte lors de ses lectures. François le violoniste  jouait en intermède des interludes musicaux. On a pu écouter les poèmes subversifs de Joseph Kacem  créateur de la revue.

Devant un public clairsemé mais attentif se sont enchaînées les prises de paroles poétiques avec Pascale Amara  et  Nour Khay. Tout autour sur les murs en écho, douze peintures sur toile du talentueux artiste Blaise Deroubaix  lançaient  des fragments de couleurs pour éclairer cette fin de journée.  François Thiroux, créateur  de l'agence Sténopé, prenait des photos.

Ci-après, la version papier et caviardée du même article:

Lundi 24 avril 2017 - Les auteurs de Sangs mêlés ni regrets - Recueil de textes sous Etats d'Urgence, Nour Khay et Joseph Kacem, étaient les invités de Jean-Paul Pascal dans La Vois au Chapitre du 24 avril 2017, sur Radio Grille Ouverte.

RADIO GRILLE OUVERTE: http://radiogrilleouverte.com
BLOG-CATALOGUE DE L'EDITEUR: http://simorghdugard.over-blog.com
NOUR KHAY: http://nourkhay.wordpress.com
JOSEPH KACEM: http://josephkacem.com

Annonce de la sortie de Sangs mêlés ni regrets - Recueil de textes sous Etat d'Urgence dans l'Agenda Culturel de Radio Escapades du 21 avril 2017.

RADIO ESCAPADES:  http://radioescapades.org
BLOG-CATALOGUE DE L'EDITEUR: http://simorghdugard.over-blog.com
NOUR KHAY: http://nourkhay.wordpress.com
JOSEPH KACEM: http://josephkacem.com

31.10.2017 - Matthieu de la librairie du Chat Borgne de Belfort parle du roman de Joseph Kacem, Le Chateau de nos pères, dans l'émission du 31 oct 2017 d'Yvan Leperec, Le Livre du Jour.

16-17.11.2017 - Le 16 au soir, lecture de Sangs mêlés ni regrets à Eymoutiers avec Nour Khay et Joachim B. Thonen. Le 17, procès opposant un journaliste du Midi Libre à Serge Quadruppani et à Joseph Kacem.

Un commentaire sur Facebook se termine devant le tribunal de police de Limoges

Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

 

Serge Quadruppani, un écrivain qui réside à Eymoutiers, et Joseph Kacem, un journaliste indépendant du Gard qui vit au nord d'Alès, ont été convoqués devant le tribunal de police de Limoges ce vendredi 17 novembre. Au coeur de l'audience, des commentaires laissés sur Facebook jugés "menaçants"

Les faits remontent au 27 mai 2016, dans le Gard. Serge Quadrupanni commente la publication Facebook d'un ami, Joseph Kacem, à propos d'un article du quotidien régional Midi Libre. Les commentaires, très souvent sarcastiques, des internautes pleuvent. Dans ces commentaires, il est notamment question de "redécorer la façade" du domicile du journaliste qui a écrit l'article, "avec une tarte à la crème".

Les deux prévenus le reconnaissent, ils ont bien écrit le commentaire pour qu'il soit lu. Ils évoquent un trait d'humour, sans doute maladroit. Mais pour eux, il n'a jamais été question de passer à l'acte. Ça ne vaut franchement pas un procès pour Joseph Kacem : "Je ne comprends pas comment peut être instruit une affaire pareille. Comment d'ailleurs la justice peut s'exposer à un tel ridicule".

Pour leur défense : une avocate du barreau de Paris. Maître Elodie Tuaillon - Hibon enfonce le clou : "Là, on parle d'une tarte à la crème sur la façade d'une maison, c'est totalement ahurissant. La justice a autre chose à faire que de s'encombrer avec ce genre de dossier", explique-t-elle.

Quand ça touche la famille, c'est plus sensible

Sauf que le journaliste de Midi Libre qui a porté plainte, ne l'entend pas comme ça : "Ce sont des choses qui arrivent. Les menaces font presque partie du boulot. Sauf que quand ça dépasse le cadre professionnel, quand ça touche la famille, le domicile, là c'est quand même plus sensible. C'est plus compliqué", avoue-t-il.

Alors où s’arrête la liberté d’expression, ce sera au tribunal de le dire. Mais Serge Quadruppani l'écrivain qui réside à Eymoutiers, n’est pas très inquiet. "C'est une affaire ahurissante et le fait que le représentant du ministère public ait réclamé seulement un euro d'amende montre que la justice a bien senti que l'affaire était dérisoire, mais qu'elle ne voulait pas se déjuger, jusqu'à nous relaxer, mais elle a bien senti que c'était dérisoire", estime Serge Quadrupanni.

La décision sera rendue le 19 janvier 2018.

SUJET FRANCE BLEU COMPLET

17.01.2018 - Joseph Kacem, Nour Khay et Isabelle Simon étaient les invités de Pascal Nyiri sur l'Eko des Garrigues

Rimbaldies on tape - Eko des Garrigues 17.01.2018
00:00 / 00:00

15.12.2018 - Joseph Kacem et Nour Khay sont les invités de Matthieu Godard et d'Yvan Leperec dans l'émission Le coup de coeur des libraires.

Le coup de coeur des libraires - Radio Bleu Belfort-Montbéliard
00:00 / 00:00

01-02.02.2016 - Nuit de lecture en live sur l'Eko des Garrigues avec ValérY MeYnadier, Pascal Nyiry, Nour Khay et Joseph Kacem.

-> www.ekodesgarrigues.com

09.05.2016 - Interwiew de Joseph Kacem par Jean-Paul Pascal sur Radio Grille Ouverte dans l'émission "La voix au chapitre".

Première part de l'émission...
Unknown Track - Unknown Artist
00:00 / 00:00
...et la deuxième et dernière:
Unknown Track - Unknown Artist
00:00 / 00:00

Saint-Ambroix : une soirée de partage entre photographies et musique

01.06.2016 - Article de Roselyne Cusset, Midi Libre.

(via le site du quotidien)

L'association MyWam Sound'n Kultcha n'est plus, mais continue encore quelque temps avec cette soirée de vernissage intitulée 'PartAge', qui était programmée depuis plus d'un mois. Peu de monde s'était déplacé sans doute parce qu'il y avait beaucoup de manifestations ce soir-là, mais cela n'a rien enlevé à la qualité des photographies exposées par deux artistes doués et talentueux, Maïté Déclic et Tnipov Kodjak, couple dans la vie et dans l'art. Ils savent créer tout un univers et l'on reconnaît tout de suite leur signature artistique.

Qualités techniques, imaginaire, style, tout est réuni dans leur œuvre. François Barjon le violoniste a joué en lien avec les créations exposées associées aux poèmes de l'écrivain Joseph Kacem auteur de plusieurs livres et créateur du magazine Cahiers polymères. Tous ces talentueux créateurs se sont exprimés tout au long de la soirée en partage et en lien. Jonathan Borriglione musicien grapheur membre du bureau va reprendre les commandes pour que continue l'aventure artistique d'une manière différente.

Il souligne : "Ce studio d'enregistrement va se transformer en collectif d'artistes, je vais peindre et m'exprimer pleinement." Ce lieu ressource sera ouvert à tous, les amateurs d'art et les artistes dans un esprit d'indépendance. Ce sera évolutif, dynamique avec comme moteur la curiosité. Joseph Kacem ajoute : "Un espace pluridisciplinaire qui s'articulera autour de personnes qui ont vraiment envie que ce lieu continue d'exister. Il y a plein de bonnes volontés, les artistes qui se croisent tissent des liens." Il y aura d'autres soirées, d'autres rencontres.

Pour plus de renseignements : 13 rue de la République, 30500 Saint-Ambroix.

12.10.2016 - Article de Nicolas (correspondant du ML Figuerolles) sur le Polymères Live #4 (cf. Cahiers Polymères) du 16 octobre à la librairie Scrupule de Montpellier auquel Joseph Kacem participa

(cliquez sur l'article pour l'agrandir)

09.12.2016 - Article d'Abdel Samari dans Objectif Gard

Ce samedi 10 et dimanche 11 décembre 2016 à Saint-Jean-du-Gard, un marché de Noël pas comme les autres avec la N.A.N.A. de Noel (organisée par la VRAC) accueillera Joseph Kacem et Nour Khay pour des lectures et des dédicaces, à l'Espace Paulhan, sur le stand éditeur du Simorgh du Gard.

Un rendez-vous à ne pas manquer !

Janvier 2017 - Article non-signé dans Le Monde Libertaire

Joseph Kacem est un couteau suisse de l’écriture. Outre ses articles, il est fort conseillé de lire ses polars « Le château de nos pères » « La gloire de nos mères » ainsi que ses autres livres.

Si vous passez par Alès, allez donc à la librairie Sauramps-en-Cévennes et demandez leur les livres de Joseph Kacem. Et s’ils vous disent qu’ils ne les ont pas, demandez-leur pourquoi… Faut toujours renvoyer la censure.

Mars 2017 - Photos et mots de sympathie de Roselyne Cusset sur son blog, Traits de plume et clins d'oeil

 

[...] Beaucoup de monde s'était déplacé [à la galerie Numas Igra de Saint-Ambroix ce 11 mars], à vue d’œil une cinquantaine sans compter  les passants .

Il y eut une première Agnes Skipper notre hôtesse  Danoise nous a lu un court texte en français pour nous accueillir .
Blaise était à l'aise derrière ses percussions accompagné de Joachim B. Thonën le maitre des lieux  .Numas Igra est une petite galerie à taille humaine et à dimension internationale ouverte sur la fraternité à  travers les arts qu'elle propose.
Ce soir là les arts plastiques avec des peintures d'Agnes Skipper et de Blaise servaient de toile de fond en écrin aux poèmes de Joseph Kacem et Nour Khay et un jeune  invité Isaad poids plume et verve assurée en écho à son père Joseph.

La musique accompagnait les textes avec subtilité pour ne pas effacer le verbe tonitruant et engagé  des poètes de cette soirée.

Annonce de la lecture musicale Sangs mêlés ni regrets au Café Villageois de Lauris (84) du 10 juin 2017

ARTICLE

17.10.2017 - Lectures en directes d'extraits de Hurlements d'une Brindille par Philippe Pichet sur l'Eko des Garrigues

16-17.11.2017 - Le 16 au soir, lecture de Sangs mêlés ni regrets à Eymoutiers avec Nour Khay et Joachim B. Thonen. Le 17, procès opposant un journaliste du Midi Libre à Serge Quadruppani et à Joseph Kacem.

PHOTO de Valérie Agut, France 3 Limousin. De gauche à droite : Serge Quaddrupanni, Joseph Kacem et Me Tuaillon-Hibon

Serge Quadruppani, écrivain renommé résidant à Eymoutiers, a comparu ce vendredi 17 novembre pour une menace… de tarte à la crème.

Article de François Clapeau, rédaction de France 3 Limousin

« Je suis venu pour voir jusqu’où on peut aller dans le ridicule, dans une affaire qui n’a aucune base sérieuse. » Serge Quadruppani donne le ton alors qu'il comparaissait pour une menace... d'entartage de bâtiment avec son collègue Hoseph Kacem. Une situation qu'il qualifie d'"ubuesque".

Les faits se sont déroulés au printemps 2016. Serge Quadruppani, auteur de romans policiers résidant à Eymoutiers, commente une publication sur la page Facebook d’un ami, Joseph Kacem.

Ce dernier, écrivain à Alès, avait publié un article d'un journaliste du Midi-Libre qu'il jugeait absurde. Les commentaires des internautes pleuvent sur le ridicule du papier du Midi-Libre. Serge Quadruppani, collègue de Joseph Kacem appose son propre commentaire et propose de répondre avec une tarte à la crème.

 

Une menace "sans danger pour les personnes"


La blague n’a pas fait rire le journaliste qui, se sentant humilié, décide de porter plainte. A la demande du Midi-Libre, la page Facebook a été supprimée.

C’est pour ces quelques mots que Serge Quadruppani et Joseph Kacem ont comparu devant le tribunal de police de Limoges.  L'écrivain limousin a dénoncé une enquête aux moyens démesurés par rapport à l’importance des faits. « Je suis accusé d’avoir menacé d’entarter un bâtiment, sans danger pour les personnes. », rappelle-t-il.

Finalement, le procureur n'a recquis qu'un euro de dommages et intérêts. Le tribunal rendra sa décision le 19 janvier.

VOIR DOCUMENT FRANCE 3 LIMOUSIN COMPLET

Limoges : un écrivain condamné à 1 euro symbolique pour... une blague !

Article d'Annaick Demars du 19 janvier 2018, rédaction de France 3 Limousin

Le tribunal de police de Limoges a suivi les réquisitions du ministère public en condamnant vendredi 19 janvier 2018 deux écrivains, le haut-viennois Serge Quadruppani et l'auteur résidant à Alès Joseph Kacem à un euro de dommage et intérêt pour «menace de dégradation de bâtiment sans danger pour les personnes ».

Les faits se sont déroulés au printemps 2016. Serge Quadruppani, auteur de romans policiers résidant à Eymoutiers (87) commente une publication sur la page Facebook d’un ami, Joseph Kacem, écrivain à Alès : lui-même avait publié un article d'un journaliste du Midi-Libre qu'il jugeait absurde et ridicule, les commentaires des internautes pleuvent. Serge Quadruppani appose le sien et propose de répondre avec une tarte à la crème. La blague n’a pas fait rire le journaliste qui, se sentant humilié, décide de porter plainte.

Au moment du procès qui s'est tenu à Limoges le 17 novembre 2017, l'auteur de polars Serge Quadruppani- qui vient de sortir un livre "
Loups solitaires" salué par la presse nationale- n'avait pas mâché ses mots :

"Je suis venu pour voir jusqu'où on peut aller dans le ridicule, je suis poursuivi pour avoir menacé d'entarter un bâtiment."


Le tribunal a finalement suivi les réquisitions du ministère public. Les deux mis en cause ont été reconnus coupables des faits reprochés et condamnés à verser à la victime, un journaliste d'Alès, un euro symbolique en plus d'un autre euro au titre du préjudice moral, soit trois euros en tout, même pas le prix d'une bonne tarte à la crème... 

VOIR DOCUMENT FRANCE 3 LIMOUSIN COMPLET

20.06.2018 - Extrait de l'agenda - Annonce de la lecture de SANGS MELES NI REGRETS à la librairie Lady Long Solo & diffusion d'un extrait.

Agenda du 20.VI.2018 - Fréquence Paris Plurielle
00:00 / 00:00