Simorgh du Gard - Juin 2016

228 pages - Couverture souple en dos carré collé

Format A5 (14,81 cm x 20,98 cm)

ISBN : 978-1-326-67719-0

PRIX : 18 euros (+ le port -> 3 euros auprès de l'éditeur)

 

Préface originale de Serge Quadruppani

Photo originale du 4e de couverture de Sabrina Ambre Biller

Dans « La gloire de nos mères » comme dans son précédent roman

Le château de nos pères » - Simorgh du Gard, 2014), Kacem réfute la pagnolade et l'insouciance récréative de ce qu'il appelle « la littérature sacrée » (in. « La voix au chapitre » du 9 mai 2016 animée par J.-P. Pascal sur Radio Grille Ouverte - voir revue de presse 2016 sur ce blog).

Ici comme dans tout ce qu'il écrit, Kacem interdit à son lecteur de s'enfuir dans l'insouciance distractive en alternant les crochets d'humour et les uppercuts de noirceur.

Dans ce « roman noir virant au brun », nous allons et revenons d'une France sombrant dans l'autoritarisme des régimes d'exception, à une Algérie qui s'insurge contre le pouvoir militaire des généraux.

Riche de ses personnages hauts en couleurs, ce roman s'ancre dans le présent en usant de l’invraisemblable pour nous montrer toute l'horreur de nos sociétés répressives et confiscatoires.

La gloire de nos mères

Roman noir noir virant au brun

Première édit -> 120 ex

"Joseph K. écrit à la vitesse d'un cortège d'incontrôlés comme on en a tant vu ces jours-ci..."

"Vite, vite, suivez Joseph Kacem, vous ne savez pas jusqu'où il vous mènera, et c'est ça qui est bon."

Cit. Serge Quadruppani, mai 2016, in. la préface à la "La gloire de nos mères"